05 49 09 62 53 | FAQ | Ressources | Démo | Web Conférence

Interview de Vythoune Sounalath, Dirigeant de Inkogreen

Notre but premier : redonner du pouvoir d'achat à nos clients

 

" Notre but premier : redonner du pouvoir d'achat à nos clients "

 

 

vythoune sounalathVythoune Sounalath, dirigeant de Inkogreen, société spécialisée dans la vente de matériel pour machine à affranchir, nous fait part de son parcours de jeune entrepreneur.

 

Pouvez-vous nous présenter Inkogreen ?

Tout a commencé grâce à l’ouverture du marché de la vente de consommable pour affranchir le courrier. Il s’agit d’un marché de négociation. L'aventure a connu ses premiers balbutiements en 2012. A cette époque, nous avons crée l'équipe, mis au point la stratégie à adopter, réaliser une étude de marché afin de déterminer si le projet était viable ou non. Tout s’est alors concrétisé en février 2013, avec l’enregistrement de notre société.

 

Tout a commencé grâce à l’ouverture du marché de la vente de consommable pour affranchir le courrier. Il s’agit d’un marché de négociation.

 

L'aventure a connu ses premiers balbutiements en 2012. A cette époque, nous avons crée l'équipe, mis au point la stratégie à adopter, réaliser une étude de marché afin de déterminer si le projet était viable ou non.

 

Tout s’est alors concrétisé en février 2013, avec l’enregistrement de notre société.

 

Une bonne gestion de la relation client est devenue un facteur clé de toute entreprise, quelles actions engagez-vous dans ce domaine ?

 

Nous misons essentiellement sur le contact direct avec nos clients. Cette volonté de service et d’accompagnement prend une place prépondérante dans notre politique actuelle. Dans notre secteur, nous devons faire face à une clientèle particulièrement volatile qui n’hésite pas à comparer les fournisseurs entre-eux.


Nous disposons d’un service après-vente de qualité grâce à une plateforme commerciale professionnelle mais surtout humaine. La concurrence est forte et les market place comme Amazon tirent sur les prix. Il est indispensable de se démarquer de ces géants du web et cela passe à la fois par la qualité des produits vendus mais également par le suivi de notre clientèle. 

 

C’est sur ce point précis que EGGcrm rentre en jeu avec la partie démarchage, parfaitement adaptée à notre manière de travailler. Nos call center étant externalisés à l’Ile Maurice et Madagascar, le logiciel nous permet de garder un lien avec nos équipes et de gagner un temps précieux.


Notre volonté finale serait de créer notre propre call center en interne sur Créteil et ainsi centraliser tous nos services.

 

Dans quelle optique utilisez-vous EGGcrm ? En quoi vous aide t-il au quotidien ? 

 

L’utilisation de EGGcrm s’apparente aux débuts de Inkogreen. Nous recherchions un outil en cohérence avec notre manière de travailler.

 

Nous avons essayé de nombreux ERP en mode SAAS qui finalement ne nous convenaient pas. Nous avons été convaincus par la solution portée par Cogivea grâce à leur sens de l’écoute, la formation pointue dont nous avons bénéficié et les fonctionnalités du logiciel.

 

L’outil nous fait gagner un temps précieux sur la partie administrative (création de devis, commande, facture). Dès que nous avons le moindre problème ou une question à poser, l’équipe nous apporte immédiatement une réponse. Cette réactivité est fortement appréciée.

 

L’EDI développé par Cogivea nous permet d’externaliser la partie stockage de notre métier. Notre fournisseur se charge de stocker, d’expédier chaque commande et de faire du traking. Cette nouvelle organisation libère du temps libre à notre équipe afin qu’elle puisse se concentrer davantage sur l’aspect commercial uniquement. Le logiciel EGGcrm nous offre une vraie gestion logistique grâce à un croisement d’information et un suivi fiable et complet.


Quelle est votre plus grande satisfaction dans votre métier ? 

 

Ma plus grande satisfaction est de pouvoir me consacrer à mes clients et d’offrir un vrai service de qualité. Notre métier évolue constamment et très rapidement. Grâce aux nouvelles technologies, aux logiciels CRM nous suivons le mouvement. Pour la petite structure que nous sommes, c'est une grande satisfaction.


Notre but premier est de redonner du pouvoir d'achat à nos clients et proposer une solution face à la crise car aujourd’hui on nous demande des produits de qualité, des services de qualité mais avec des coûts ajustés.

 

Vous semblez particulièrement impliqué pour des causes sociales…

 

Mon collaborateur et moi-même sommes très portés sur le social, l’humanitaire, la solidarité. Notre soutien pour la lutte contre la leucémie ou encore notre participation dans la découverte de l’entrepreneuriat chez les jeunes sont des causes qui nous tiennent à cœur. D’un point de vue professionnel, ces engagements nous ouvrent des portes.


En nous investissant personnellement, nous bénéficions d’un regard objectif sur ce que cela peut nous apporter dans notre métier. Ce parti pris demande toutefois un investissement personnel important.


Par exemple, en étant labélisé « éco responsable » par Natur’entreprise, nous avons réussi à remporter l’appel d’offre lancé par le CEDRE, un Groupement d'Achat pour structures chrétiennes, associations, campings et entreprise. Nous travaillons aussi avec de nombreux établissements scolaires dans le cadre de stages conventionnés.

 

Quels sont vos projets futurs ?

 

Grâce à la mise en place de l’EDI, nous sommes passés de 80 à 700 références produits. Nous pouvons maintenant prétendre à développer et commercialiser notre offre auprès des particuliers.

 

Concluons par votre adage, votre règle de vie qui vous fait avancer jour après jour.

 

J’ai un dicton qui me suit partout et que je garde précieusement sur moi : «  il n'y a d'homme de plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie. » C’est un dicton d’Alphonse de Lamartine.

 

La vie m’a offert l’opportunité de voyager à travers le monde, de découvrir des cultures différentes. Grâce à ces voyages, je pense avoir changé ma manière de penser, ma vision des choses.

 

C’est au moment où nous commençons à apprendre d’innombrables choses, que nous nous rendons compte de notre inculture.

 

Pour en savoir plus sur la société Inkogreen.

 

Contactez-nous